Écoutez

Marie Christine III

Yacht emblématique, « Marie Christine III » incarne le développement à La Rochelle de la plaisance, la conception française de bateaux capables de rivaliser avec les anglais, les courses au large telles que la Plymouth-La Rochelle.

Construction

Il a été construit dans les Chantiers Fernand Hervé de La Rochelle, sur les plans du célèbre architecte français François Sergent en 1958, pour Jean-Claude Menu. Ce dernier était à l’époque armateur de l’Association Rochelaise de Pêche à Vapeur (A.R.P.V) puis Président de la Société des régates rochelaises (SRR). Fernand Hervé alias « Tonton Hervé » et son ami Jean-Claude Menu, afin de régater ensemble à armes égales, ont construit deux bateaux quasi identiques : « Marie Christine III » et « Éloise II ». Pour comprendre l’histoire de Marie Christine III, il faut comprendre les motivations de ces deux grands copains, relatées sur le site histoires maritimes.

Palmarès

1958 : 1er pour la course Brest-La Corogne par la Sail Training Association
1959 : 3ème avec trois autres bateaux pour l’Admiral’s Cup
1961 : 5ème avec trois autres bateaux pour l’Admiral’s Cup
1963 : 5ème avec trois autres bateaux pour l’Admiral’s Cup
2014 : 37ème du CCMA

Histoire

Marie-Christine III, a été racheté en 2011 par Emmanuel Castellon. Ce dernier, après avoir été équipier sur "Tête En Bois", autre yacht classique amarré à cette époque sur les quais du musée maritime, a navigué de nombreuses années dans le pertuis charentais. Il a décidé de ramener Marie Christine III à La Rochelle.

« C’est un bateau qui est allé en Amérique du Sud, aux Antilles, en mer du nord et il est également resté enterré dans un terrain en Vendée ! Moi, je l’ai récupéré en mer du nord il y a un mois. Maintenant, je vais arrêter de le transporter par la route, le remettre à flots et faire ce pourquoi il a été conçu, c’est à dire des courses au large. […] Cela faisait des années que j’étais à la recherche d’un bateau classique. […] Ma famille est de La Rochelle et ce bateau particulier est un symbole de l’histoire maritime de La Rochelle. C’est la clé de voûte qui fédère cette histoire de La Rochelle et celle de ma famille. »

- Extrait de l’article paru dans Sud-Ouest jeudi 4 août 2011.

En 2011, Marie Christine III, arborant un pavillon Belge après sa restauration, et Éloïse II sont retrouvés à l’occasion des régates du Challenge Classique Atlantique. Depuis 2014, Marie Christine III navigue, après avoir été classé sous la protection des Monument Historiques.

Caractéristiques

Année1958
TypeYawl ocean racer
ArchitecteFrançois Sergent
ChantierFernand Hervé (La Rochelle)
Longueur hors tout13,50 mètres
Longueur flottaison9,25 mètres
Bau maximum3,10 mètres
Tirant d'eau2,10 mètres
Tirant d'air15 mètres
Déplacement9,20 tonnes
Lest2,83 tonnes
MoteurYanmar 2009 40 cv
AgrémentÀ l'année le 01/07/2011