Écoutez

Evade II

«Evade II» a été commandé par Pierre BERCOT, P.D.G. de Citroën, qui a fait établir un certificat de jauge en 1956 sous le nom de «Ondine». C’est un classe 3 du R.O.R.C. et le premier yacht à voûte conçu par Eugène Cornu de cette taille. Quatre sister-ship sortiront des chantiers plus tard, dont «Kaneveden».

Construction

La construction a été confiée aux chantiers Pichavent à Pont L’Abbé. Par amitié, il est revendu à Michel Lesieur, patron de l'entreprise du même nom, qui venait de se séparer de son précédent bateau, «Beg Hir III» en 1963 et devient «Beg Hir IV».

Après avoir navigé pendant 4 ans, il change d'armateur poursuit ses navigations en Bretagne et côtes atlantiques avant de rejoindre Royan son nouveau port d'attache en 1974. Dés lors il prend le nom de «L'Evade II» et naviguera à la plaisance et en croisières pour la famille Waterwald des imprimeries du même nom, pendant 32 ans. De 2005 à 2008 son nouvel armateur Didier Prot va progressivement racheter «L'Evade II» tout en permettant à Bernard Waterwald de profiter de son bateau jusqu'à la fin de sa vie.

Après une restauration complète en 2010, «L'Evade II» arrive à La Rochelle en 2015 et rejoint la flotte du Yacht Club Classique.

Protégé au titre des monuments historiques le : 18/11/2019

Architecte

Eugène Cornu (1903-1987) architecte naval français formé chez Nieuport (aéronotique) puis au chantier naval Paul Jouët à Sartrouville, publie sous son nom dès l’âge de 22 ans. Avant la Seconde Guerre Mondiale, il développe surtout des plans de dériveurs de régate, comme le « Bélouga » (1943) qui lance véritablement sa carrière. Avec la victoire dans la Cowes-Dinard de « Jalina » en 1947, son talent est consacré. Après la guerre, toujours principalement chez Jouët, il collabore avec d’autres chantiers très réputés comme le chantier Pichavant à Pont l’Abbé dont provient « L’Evade II » et où plus de 60 plans Cornu ont été construits soit à l’unité, soit en petite série. En parallèle il travaillait également avec les plus grands chantiers français, vérifiant le scrupuleux respect de ses plans, se déplaçant au cœur des structures avec ses cannes, handicapé du fait d’une poliomyélite. Pour lui pas question de construire un bateau pour passer au travers des « trous » de la jauge. Sa signature, des francs-bords n’excédant généralement pas 10 %, tableau inversés ou lignes très pures des arrières canoës...

Caractéristiques

Année1956
TypeSloop bermudien
ArchitecteEugène Cornu
ChantierPichavant (Pont l'Abbé, France)
Longueur hors tout10,3 mètres
Longueur de signalement9,60 mètres
Bau maximum2,80 mètres
Tirant d'eau1,65 mètres
Tirant d'air12 mètres
Déplacement6 tonnes
Jauge brute6,24 tonneaux
AgrémentÀ l'année le 29/06/2016