Écoutez

Vedette Duperré

Ce joli canot symbolise les liens de La Rochelle avec l'ex-escorteur d'escadre Duperré dont la ville était marraine. Confié au Musée maritime en 1994, il est classé au titre des monuments historiques depuis le 6 décembre 2012. Il profite actuellement d'une restauration complète.

Historique

Le 1er Juin 1992, l'escorteur d'escadre Duperré, le plus ancien des bâtiments de combat de la Marine prenait sa retraite après 36 ans de bons et loyaux services, et après avoir parcouru plus de 700 000 miles durant plus de 55 000 heures. La Marine Nationale cède alors la vedette de ce bâtiment d'escadre à La Rochelle.

Cette vedette est, en réalité, le canot-major de l'escorteur d'escadre Duperré (1954-1992). Construite à Cherboug-Octeville (Manche) en 1954 par la Direction des constructions et armes navales. C'est une vedette à moteur diesel faisant partie de la dotation réglementaire des bâtiments issus du programme naval de l'après-guerre. La drôme des navires de guerre de cette époque comprenait selon la taille des bâtiments, des chaloupes, des baleinières et des canots pour le commandant, les officiers ou les personnalités de passage lors des mouillages sur rade foraine et pour des services divers lors d'escales en France à ou l'étranger.

Le Duperré mis sur cale à Lorient en novembre 1954, lancé le 23 juin 1956 et admis au service actif le 8 octobre 1957 était un escorteur de type T 53 spécialisé dans la lutte anti-aérienne doté de radas de veille lointaine d'altimétrie. Son état-major comprenait un officier d'interception habilité à diriger les chasseurs Crusader embarqués sur les porte-avions Clémenceau et Foch. L'amiral Bellec a servi à son bord comme officier d'opérations en 1965-1966. L'année suivante, le Duperré fut transformé en bâtiment d'expérimentation du sonar remorqué à basse fréquence de nouvelle génération.

Entre 1972 et 1974, le Duperré fut une nouvelle fois, transformé en escorteur de lutte anti-sous-marine. Il fut rayé des listes de la flotte le 1er juin 1992. En 2012, sa coque se trouve toujours au cimetière marin de Landévennec (Finistère). L'escorteur d'escadre Duperré était le 5e navire à porter le nom de l'amiral Victore-Guy Duperré (1775-1846), héros, le 23 août 1810, de la bataille de Grand-Port à l'Ile-de-France (aujourd'hui Ile Maurice), seule victoire navale remportée par la flotte française durant le Premier Empire, inscrite sur l'Arc de triomphe de l'Etoile. Victor-Guy Duperré étant Rochelais, l'escorteur d'escadre qui portait son nom avait fait l'objet, en 1957, d'une sorte de parrainage par la ville de La Rochelle.

Lors du désarmement du navire, la vedette lui a été offerte par la Marine Nationale le 17 mai 1994. La convention de régularisation de cession gracieuse a été signée le 5 août suivant par le sous-chef d'état-major opérations logistiques de la Marine et la ville l'a aussitôt mise en dépôt au musée maritime. La vedette a été francisée à La Rochelle le 24 août 1998 en catégorie plaisance de 5e catégorie. À ce titre, elle peut s'éloigner de 5 milles des côtes.

Caractéristiques

  • Fiche technique
    Année de lancement 1954
    Type « Canot Major Duperré » Type Vedette
    Matériau Bois
    Chantier/constructeur DCN de Cherbourg
    Propriétaire initial Marine Nationale
    Port d'attache initial Brest
    Prix d'achat Don
    Localisation actuelle Musée maritime La Rochelle
  • Suite fiche technique
    Longueur 8,53 m
    Maître bau 2,35 m
    Tirant d'eau maxi 1 m
    Déplacement 3,7 tonneaux
    Jauge brute 5,27 tonneaux
    Capacités gaz oil (carburant) 260 litres (2 réservoirs de 130 L)
    Capacité huiles 1 920 litres
    Propulsion Hispano-Hercules DWXLD Type IB65CV
    Mode et milieu de conservation À flots, naviguant

Pour aller plus loin