Écoutez

Thalamus

Facilement identifiable avec sa coque de couleur verte, «Thalamus» a été construit au chantier Rameau, très réputé à Etel, sur un plan de François Sergent, éminent architecte français, pour les parents de l’actuel propriétaire.

Construction

Construit à Etel sur plan Sergent pour les parents de l'actuel propriétaire, Thalamus fut baptisé ainsi du fait des métiers de Monsieur, qui était neurochirurgien (opérations du cerveau) et de Madame, électroencéphalographe (la chambre en grec = thalamus). Le jeu de mot s'imposait ! La construction d'excellente qualité en fait un bateau sein. Les membrures sont en acacia ployé à la vapeur, le massif de quille en iroko, la coque en double bordé croisé acajou riveté cuivre, les hiloires en acajou massif, le lest de 3,8 T en plomb.

Protégé au titre des monuments historiques le : 18/11/2019

Architecte

François Sergent est né à Paris le 18 mai 1911, rien ne le prédestine à l’architecte navale. A 18 ans, bac littéraire en poche, il se destinait à la marine marchande, mais la crise des années 20 sonne le glas de sa carrière de capitaine au long cours, les officiers ne trouvant pas d’embarquements. Il part en Angleterre et y fait ses premières armes d’architecte naval en « croquant » pendant ses loisirs, les voiliers conçus par les grands maîtres comme Fife, Nicholson, Reimers… Au début des années 30, il revient en France comme enseignant et passe ses loisirs à naviguer comme matelot et à dessiner des bateaux (premiers plans en 1933). Ce n’est qu’à partir de 1944 qu’il décide de se consacrer exclusivement au métier d’architecte naval qui jusqu’alors ne lui permettait pas de nourrir sa famille. Tout au long de sa carrière, entre séries et unités spécifiques, il réalise plus de 290 plans ! Après avoir dessiné des embarcations légères (canoës équipés de voiles et dériveurs de régate, dont le fameux Caneton),  il se consacre à la conception de voiliers de course et de croisière : "Grondin", premier voilier habitable en collaboration avec J.J. Herbulot (1945), "Mistral" (1950), la "Bonite"(1952) et le "Pirate " en 1956...  
 Il s’illustre notamment dans la décennie 1950-1960 par la réalisation de grands voiliers destinés aussi bien à la croisière qu’à la course au large : "Varna II ", "Éloise", "Aquilon", "Thétis II", "Éloise II", "Marie Christine III", "Thalamus"… La sélection des deux sisterships dans les équipes françaises de l’Admiral’s Cup ainsi que les commandes de nombreux navires de propriétaires, construits à l’unité dans des chantiers réputés (Hervé, Pichavant, Rameau...), témoignent de sa réussite dans ce domaine. Avec la venue de l'industrie nautique, il conçoit des voiliers modernes pour les chantiers Amel, B2 Marine et surtout pour les Constructions Nautiques du Sud-Ouest. François Sergent aimait naviguer, tester les bateaux qu’il avait dessinés afin de faire évoluer leur conception. Il estimait cette pratique bien supérieure à la modélisation informatique et assurait que «l’ordinateur a sclérosé l’imagination créatrice et le sens esthétique des architectes». Il nous a quitté en 2000, ses cendres ont été répandues dans le Pertuis d’Antioche. 

Navigations

Les navigations de Thalamus l'ont conduit d'Etel à Madère, puis Toulon (son port d'attache pendant 10 ans), puis Athènes, Istanbul et plus globalement les côtes grecques, turques et toutes les côtes du bassin occidental de la Méditerranée.
En 1982, il remonte en manche via les canaux (Rhône, Bourgogne, Yonne, Seine) et hiverne à Caen puis St Malo. De 1983 à 1993 il navigue en Manche et Atlantique de Brighton à Arcachon.

En 1987, lors de la tempête d'hiver, au mouillage sur la Rance, il tire son coffre sur 500 m et va à la côte. De gros dégâts sont réparés au chantier Labbé, juste à côté de Pen Duick.

De 1994 à 2006, il attend à sec, plusieurs dommages importants, en particulier sur les bordés endommagés principalement par des infiltrations d'eau de condensation entre les deux plis.

Restauration

En 2006, restauration complète des bordés (en 1 seul pli désormais), pont, hiloires. 
Ayant rejoint le rassemblement 2007 des plans Sergent autour de Eloise II, Thalamus a rejoint la flotte des yachts amarrés sur les quais du Musée Maritime de La Rochelle. Il participe depuis à des régates et rassemblements.

Palmarès

2007 : 22ème du C.C.A. (Challenge Classique Atlantique)
2008 : 16ème du C.C.A.
2009 : 12ème du C.C.A.
2010 : 11ème du C.C. M.A. (Challenge Classique Manche Atlantique) avec 7 participations
2011 : 31ème du C.C.M.A., une avarie en cours de saison limitant sa participation
2012 : 6ème du C.C.M.A. dont 5ème place sur la Coupe des 2 phares
2013 : 4ème du C.C.M.A. avec 9 participations sur la saison
2017 : 7ème du C.C.M.A 3ème place sur les régates du Grand Pavois
2019 : 10ème du C.C.M.A.

Caractéristiques

Année1964
TypeKetch
ArchitecteFrançois Sergent
ChantierRameau (Etel)
Longueur hors tout14,48 mètres
Longueur flottaison10 mètres
Bau maximum3,52 mètres
Tirant d'eau1,80 mètres
Tirant d'air16 mètres
Déplacement11 tonnes
Lest3,80 tonnes
Surface maximale de voilure au près87 mètres carrés
MoteurLombardini 35 cv
AgrémentÀ l'année le 21/11/2007