Écoutez

Saltair

Les navires de type « Itchen Ferry » sont à l’origine des petits cotres auriques armés à la pêche dans le Solent (Royaume Uni). Ils participaient activement aux régates locales.

Histoire

« Saltair » n’a jamais pratiqué la pêche de manière professionnelle. Il a été dessiné et construit comme « gentleman yacht » dès son lancement en 1898 au chantier Hayles à Wootton sur l’Ile de Wight. Le chantier naval Harold Hayles est toujours en activité. Il comprend Sandhouse, le plus vieux bâtiment à usage commercial du port de Yarmouth.

Richard Alexander Nicholson, yacht agent, membre du British Motor Boat Club, procède au premier enregistrement de « Saltair » au British Registry à Londres le 16 mars 1926.

J.R. Smellie, son propriétaire en 1930, publie « My first season in Saltair » dans le Journal of the Little Ship Club, une chronique en 3 épisodes. Il y détaille le budget de remise en état du bateau, son armement et narre avec une plume toute britannique ses premières rencontres avec « Fantôme II » (propriété de Sir Arthur Guinness de 1922 à 1949, qui reprendra son nom de Belem en 1979), « Shamrock » (de Sir Thomas Lipton, defender de la Coupe de l’America 1899), « Leviathan » ou encore « Ailée » la goélette à 3 mats de Madame Virginie Herriot….

Nul doute que son nouvel armateur français, membre actif du Yacht Club Classique, va veiller à perpétuer la tradition.

Restauration

Découvert à l’état d’épave à la fin des années 1980, « Saltair » a bénéficié d’une reconstruction professionnelle complète aboutissant à un nouveau lancement en 2003. La coque et le pont ont été reconstruits.
L’antépénultième propriétaire John Moody a considérablement amélioré le bateau et l'a amené à un niveau de finition très élevé, intérieurement comme extérieurement.
Un nouveau gréement courant et dormant ainsi que diverses modifications ont amélioré l'état général et les performances du gréement. Un nouveau jeu de voiles James Lawrence a remplacé en 2019 les voiles Sandler de 1959, qui avaient elles-mêmes remplacé des voiles Cranfield datant de 1935.
Le Lloyd’s Register of Yachts de 1951 mentionnait la présence d’un moteur Stuart Turner 1 cylindre. Il a été remplacé par un Beta Marine 2 cylindres en 2003.

Caractéristiques

Année1898
Typecotre aurique « Itchen Ferry» 
ArchitecteHarold Hayles
ChantierHayles (Wootton - île de Wight)
Longueur hors tout9,14 mètres
Longueur au pont6,86 mètres
Bau maximum2,59 mètres
Tirant d'eau1,37 mètres
Tirant d'airmètres
Déplacement2,7 tonnes
Surface de voilure maximale32,5 mètres ²
MoteurBeta marine
AgrémentÀ l'année le 19/06/2021