Écoutez

Lady Trix

Construit en 1909, dans un chantier situé sur une île de la Clyde par Alfred MYLNE. Cet architecte est spécialisé comme son confrère William FIFE dans le dessin de voiliers de course, pour le compte des têtes couronnées ou d’industriels passionnés.

Histoire

Architecte majeur de l’histoire de la plaisance en Grande-Bretagne, Alfred Mylne trace les lignes inspirées d’un voilier léger pour fêter les 18 ans d’une jeune fille.

Dès lors, « Lady Trix » sillonne les eaux écossaises jusqu’à sa venue dans le Golfe du Morbihan en 1994.

En 2006, le chantier Candela à La Rochelle, dirigé par Bruno Barbara, entreprend un superbe travail qui respecte l’authenticité du voilier. Grâce aux plans d’origine, la sobriété du dessin et la simplicité de la manœuvre sont retrouvées. Tout ce qui ne pouvait être préservé a été reconstruit à l’identique. La juste mesure entre sauvegarde et pérennité demande à chaque choix, maturation, à chaque geste, précaution. L’extraordinaire pureté des formes et de la structure ressurgit peu à peu, il s’agit de faire renaître tout le potentiel. Et le résultat est là, dès les premiers bords, Bruno Peyron et son équipage, sont subjugués par l’équilibre et la vélocité du voilier. 

Palmarès

En 2007-2008, Lady Trix reprend la mer et brille dans toutes les régates auxquelles elle participe avec un incroyable palmarès de 26 victoires et 2 secondes places sur 28 manches disputées.

Consécration pour son centenaire avec le triomphe en 2009, aux régates de la « Lancel Classic » à Noirmoutier, puis aux « Voiles de Légende » à La Baule. Invitée à célébrer son centenaire aux côtés de celui du yacht princier Tuiga, elle parcoure 1 200 kilomètres perchée sur sa remorque, pour rejoindre Monaco. Les plus beaux voiliers de méditerranée sont là pour fêter l’évènement. Une météo capricieuse ne permettra de courir qu’une seule manche : à la surprise générale, la nouvelle arrivée se hisse sur la seconde marche du podium.
Ne pouvant participer aux Régates Royales de Cannes, c’est à Saint-Tropez que Lady Trix retrouve ses concurrents, bien décidée à en découdre pour la dernière grande fête de la saison. Certes, la météo est favorable aux déplacements légers, mais elle s’attribue cette fois les 3 premières places en 3 jours ! Faut-il y voir un cadeau d’Éole pour une centenaire plutôt alerte…

Incroyable conte de fée de l’impertinente jeune fille pour son entrée dans la danse des grands voiliers. Lady Trix suscite l’attachement, une grâce rayonne de sa silhouette, de son port, de ses mouvements, sa féminité est évidente ! Sa reconstruction, le sillage parcouru depuis son réveil écrivent les pages de son histoire unique.

Les acteurs de cette aventure : Gérard Friess, Bruno Peyron, Olivier Morel, Bruno Barbara et son équipe de charpentiers, mais aussi parfois, Greg Evrard, Jean-Pierre, Dick, Billy Besson, Patrick Moreau, sont les heureux héritiers & « passeurs » d’une création sublime.

Caractéristiques

Année1909
TypeSloop
ArchitecteAlfred Mylne
ChantierMalcolms (Port Bannatyne - Scotland)
Longueur hors tout9,70 mètres
Longueur flottaison5,64 mètres
Bau maximum2,13 mètres
Tirant d'eau1,32 mètres
Déplacement2,40 tonnes
Lest0,90 tonnes
Surface maximale de voilure au près52,60 mètres carrés
Matériaux de constructionPitchpin, acajou, frêne, structure chêne
AgrémentÀ l'année le 12/05/2012