Écoutez

Kala

Talma Bertrand a dessiné le premier cruiser à dérive de ce type, le « Mirage I », en 1926 pour Mr Paul Fortin, construit aux chantiers Berthaud à Rezé et conçu pour la longue croisière.

Histoire et construction

Avec le « Mirage 1 », Mr Fortin utilisa au maximum les possibilités de son bateau en effectuant de longues croisières tant sur les eaux intérieures que sur toutes les mers : la Hollande, la Manche, la Méditerranée… Mais « Mirage 1 » fut endommagé par les bombardements sur les quais de Saint-Nazaire et après-guerre.

En 1951 Paul Fortin fit construire « Mirage II », aujourd’hui « Kala » par les chantiers Vandernotte de Nantes. Ce bateau était la reproduction de « Mirage I » avec toutefois quelques modifications : un plus grand tirant d’eau et un allongement de l’élancement avant.

Un troisième cruiser à dérive verra le jour « Amarissima », sur le même plan de forme que « Mirage II » sur lequel une modification de surface de voilure fut réalisée : 53 m² au lieu de 58 m². Ceci explique surement la raison pour laquelle le gréement de « Mirage II » fut modifié en gréement marconi 50 m² pour réduire la surface de voilure, le rendant plus facile à manœuvrer.

 « Mirage II » changera de nom en 1979 « Maboya » puis en 1983 « Chancali » avant de se nommer « Kala » à partir de 2007. Il naviguera en Méditerranée et sur tous les canaux de France avant de revenir sur sa côte d’origine, en Atlantique.

Son précédent propriétaire n’a eu de cesse de lui redonner une apparence proche de celle de 1951, mission poursuivie par son nouveau propriétaire qui a souhaité le baser à La Rochelle. Le plan de forme a été publié en 1952 dans le n°6 des cahiers du yachting. 

À la recherche de l'historique du bateau, il fait une rencontre pendant l'été 2010, sur les pontons de Concarneau de François Puget, journaliste spécialisé qui lui fournit l'historique de Kala.

Palmarès

Son nouveau propriétaire a souhaité le baser à La Rochelle, à l’année, sur les quais du musée maritime. Arrivé tardivement pendant la saison, il finit 19ème sur 35 yachts classiques engagés le 14 septembre 2011, lors du Trophée Harlé, ce qui est plutôt encourageant pour la première participation à une régate du Challenge Classique Manche Atlantique.

En 2019, il n’est pas attendu sur les quais de La Rochelle.

Caractéristiques

Année1951
TypeSloop Cruiser
ArchitecteTalma Bertrand
ChantierVandernotte (Nantes 44)
Longueur hors tout11,50 mètres
Longueur flottaison8,50 mètres
Bau maximum3 mètres
Tirant d'eau1,30 mètres
Tirant d'eau dérive basse1,80 mètres
Déplacement6,5 tonnes
Lest1,7 tonnes
Surface maximale de voilure au près50 mètres carrés
MoteurYanmar 3GM30F 27 cv
AgrémentÀ l'année en juillet 2011