Écoutez

Doris

Tout jeune, Pierre Follenfant rêvait du « Tina ». Trente ans après il a succombé aux charmes de « Doris », construit en 1969, et restauré par le chantier Hervé à La Rochelle.

Histoire et construction

Initié à la voile par Pierre English, Pierre Follenfant a fait son chemin. Il a couru la Solitaire du Figaro avant de prendre la direction de course. Il a participé aux heures glorieuses des catamarans « Charente-Maritime », disputé le premier Vendée Globe Challenge en particulier.

Son sloop « Tina » fait partie d’une série de 35 unités ; 19 en composite (dont « Doris ») et 16 en acier. Conçus pour la croisière et la course-croisière, les « Tinas » ont remporté toutes les courses du RORC, toutes classes, dans le monde entier dont la One Ton Cup, la Sidney Hobart, la Fasnet, l’Admiral’s Cup... Bateaux exceptionnels du fait de la douceur de la barre, l’équilibre en particulier au près, le confort dans le clapot tout en conservant de la vitesse, l’agencement du bord.

Le pont en Teck est construit de manière classique, ce qui en fait un mélange surprenant : une coque composite des années soixante et un pont classique des années cinquante.

Concernant la conservation des Tinas, la série en acier a moins bien vieillie que celle en composite du fait de son épaisseur (37 mm dans les fonds et 20 dans les hauts). L’entretien se résume donc au minimum pour Doris.

Agréé sur les quais du Musée maritime de La Rochelle depuis 2008, Doris participe régulièrement au programme des régates rochelaises quand son armateur-skipper n’est pas appelé par les vents du large. Il n’est pas attendu sur les quais de La Rochelle en 2019.

Caractéristiques

Année1969
TypeSloop Tina
ArchitecteDick Carter
ChantierMaas (NL)
Longueur hors tout11,80 mètres
Longueur flottaison8,12 mètres
Bau maximum3,29 mètres
Tirant d'eau1,80 mètres
Tirant d'air13 mètres
Surface maximale de voilure au portant95,6 mètres carrés
Surface maximale de voilure au près79,60 mètres carrés
MoteurSaab 16 cv